1 départements en alertes

Horoscope

L’Astro, la météo des énergies cosmiques

Depuis la nuit des temps, l’homme a cherché à s’orienter sur cette terre et à y trouver sa place, ses repères.
Sa principale référence était le ciel, les quatre points cardinaux, les saisons marquées par la position du Soleil, à son apex le 21 juin, au plus bas lors du solstice d’hiver, le 21 décembre.

Il suivit le parcours de la Lune qui, tous les 28 jours, rejoignait le Soleil (Nouvelle Lune) et qui, complice des amoureux, illuminait les nuits lors des Pleines Lunes.

En Mésopotamie, dans l’Irak actuel, on a retrouvé des stèles millénaires reproduisant les cycles lunaires. Les prêtres de Babylone étaient à la fois astronomes et astrologues : juchés sur leurs ziggourats, ils se mirent à observer les corrélations entre les positions célestes des sept astres connus alors (Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne) avec les événements sublunaires- naissances et morts des rois et des empereurs, catastrophes naturelles, guerres, etc. Ils furent ainsi très vite en mesure de prédire lesdits événements, de déterminer les bonnes périodes pour les récoltes, les fêtes, les couronnements, les entrées en guerre.

Plus tard, l’art royal des astres- la plus vieille connaissance de l’humanité, qui a même précédé l’écriture cunéiforme-, fut codifié par les Grecs ; puis, au cours des siècles, il s’est enrichi et affiné. Depuis le XVIIIè siècle, on découvrit en effet l’existence d’Uranus (1781), de Neptune (1846) et enfin de Pluton (en 1930).

Véritable météo cosmique, l’astrologie nous permet ainsi de déterminer quand nous avons des vents favorables qui nous poussent à l’action et quand nous risquons la tempête et qu’il faut s’armer de courage et de patience et/ou freiner des quatre fers.

Cependant, les prévisions collectives peuvent forcément ne prendre en compte qu’une seule variable : le Soleil natal (ou signe solaire) du lecteur, à l’exclusion des influx qui s’opèrent en fait sur la totalité de son ciel perso- sur son Ascendant, sa Lune, sa Vénus, etc. Cela dit, le Soleil étant le centre vital de notre univers de Terriens, les analyses par rapport à ce facteur essentiel sont un indice majeur. Retenons surtout que, si elles sont faites par décans- et avec sérieux-, ces prévisions collectives nous donnent une bonne approximation du climat céleste. Et si vous avez envie de connaître vos prévisions perso, amie lectrice, ami lecteur, vous les trouverez sur notre site www.eteissier.com, déclinées en différentes modalités.

Bon vent (cosmique)!
Astralement vôtre